Mot de la directrice artistique

Un théâtre que je souhaite accessible à tous

Depuis mon arrivée au Théâtre du Rideau Vert, j’ai toujours souhaité vous offrir un théâtre captivant et vivant, car il évolue nécessairement avec son temps et ceux qui le façonnent.

Denise_18-19

© Julien Faugère

Cher public,

Je suis heureuse de vous présenter cette 70e saison du Théâtre du Rideau Vert, une saison que j’ai voulu consacrer aux femmes metteures en scène. En faisant la part belle à la gent féminine, je souhaitais avant tout que des projets portés par des femmes prennent place sur notre scène, et faire ainsi découvrir leur sensibilité et entendre leur voix.

Tout débutera le 25 septembre avec Les fées ont soif, ce texte de Denise Boucher qui a tant marqué son époque. 40 ans après la première présentation, Sophie Clément qui avait été de la création, assure la mise en scène de cette production.

Le ton se déride ensuite avec 2018 revue et corrigée, et Natalie Lecompte qui nous en proposera sa vision. Si son parcours l’avait déjà menée à travailler sur la Revue, elle en est cette année la cheffe d’orchestre, à la tête d’une équipe rodée qui accueillera une nouvelle recrue : Joëlle Lanctôt, la Mary Poppins québécoise que certains d’entre vous ont pu applaudir l’été dernier.

En 2019, nous poursuivrons dans la bonne humeur avec « Art », de Yasmina Reza dans une mise en scène de Marie-France Lambert. Ce texte, qui a valu une belle renommée à son auteure, est une comédie sur l’amitié de trois inséparables qui se trouvera bien malmenée non pas par une femme, mais par une œuvre d’art !

Suivra L’éducation de Rita, de l’anglais Willy Russell, pièce pour laquelle nous accueillerons pour la seconde fois Marie-Thérèse Fortin à la mise en scène d’un texte sensible sur les rêves d’émancipation d’une jeune femme. La connaissance lui ouvrira-t-elle les portes d’une plus grande liberté ?

Enfin, après les succès d’Intouchables et de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?, nous terminerons cette saison par une troisième collaboration avec Encore Spectacle et Emmanuel Reichenbach qui adaptera Le Schpountz, d’après un scénario de Marcel Pagnol. J’assurerai la mise en scène de cette satire du monde du cinéma, qui offre également un regard touchant sur le métier d’acteur.

Je vous remercie pour votre fidélité. Je vous souhaite d’excellentes découvertes théâtrales.

DF-signature
Denise Filiatrault