Feux follets
01.03.84 31.03.84

Feux follets

  • Une pièce et des chansons de

    Susan Cooper

    Hume Cronyn

  • Adaptation

    René Dionne

  • Mise en scène

    Guillermo de Andrea

U

ne vieille femme vit seule avec ses souvenirs sur la terre que lui a laissée en mourant un mari fermement décidé, même par-delà la mort, à ne pas se laisse dépouiller de son patrimoine ancestral, planté dans un des plus grandioses décors de montagnes. Qui l’emportera ? L’avenir que chante le fils poète de la terre sublimée, ou le fantôme d’un mari enraciné dans la terre réelle ?

La pièce Feux follets dont le titre original est Foxfire est basée sur de nombreux articles et entrevues publiés dans le magazine du même nom fondé par Eliot Wigginton, un professeur d’anglais de Géorgie, et réédités ensuite en une série de livres qui jouissent toujours d’une grande faveur auprès du public américain.

Chahuté par ses élèves de neuvième et dixième années, Wigginton eut un jour l’inspiration brillante de les impliquer dans un projet collectif qui consistait à retracer les coutumes et les traditions de leurs ancêtres, les Hillbillies, ces habitants des plateaux de la partie sud des Appalaches qui s’étend de la Virginie à la Géorgie et qu’on désigne dans cette région sous le nom de Blue Ridge.

Armés de magnétophones, les élèves de Wigginton entreprirent de compiler pour le magazine qu’ils devaient publier eux-mêmes chaque mois les connaissances traditionnelles empiriques de la vie de tous les jours transmises jusqu’alors de façon orale. C’est un véritable catalogue dans lequel on retrouve de tout : des recettes de cuisine jusqu’aux rites funéraires en passant par la confection d’instruments de musique, les rituels de la chasse, le rythme des semences suivant les signes du zodiaque, la construction des maisons et des meubles, la préparation des remèdes à base de plantes et d’autres renseignements innombrables sur la vie quotidienne de ces pionniers américains férocement indépendants et autonomes et farouchement attachés à leur terre.

À travers ces pages défile une galerie de personnages plus savoureux les uns que les autres dont les vies, livrées en entrevues avec une rare candeur, ont inspiré les rôles de Tante Annie et de son mari, Hector.

La pièce se déroule de nos jours, en Géorgie, sur la colline défrichée de la ferme « Les rochers perdus ».

** La pièce est inspirée d’une série de livres intitulés Foxfire, écrits par Eliot Wigginton et ses étudiants, et publiés par Doubleday.

Mise en Scène

  • Guillermo
    de Andrea

Distribution

  • C Rolline Laporte
    Denis
    Bernard
  • Yvette
    Brind'Amour
  • C Izabel Zimmer
    Léa-Marie
    Cantin
  • C Izabel Zimmer
    Michel
    Daigle
  • Richard
    Fréchette
  • Guy
    Provost
  • Une pièce et des chansons de

    Susan Cooper et Hume Cronyn

  • Adaptation

    René Dionne

  • Mise en scène

    Guillermo de Andrea

  • Concepteurs

    Décors DENIS DENONCOURT Costumes FRANÇOIS BARBEAU Éclairages MICHEL BEAULIEU Musique JONATHAN HOLTZMAN Arrangements musicaux ANDRÉ ANGELINI Accessoires LUC RONDEAU

  • Graphisme

    Gérald Zahnd

  • Photos de production

    © Guy Dubois