Le Bourgeois gentleman
28.09.78 11.11.78

Le Bourgeois gentleman

  • Une pièce de

    Antonine Maillet

  • Inspirée de

     Molière

  • Mise en scène

    Paul Buissonneau

S

i les mœurs changent en trois siècles et d’un côté à l’autre de l’océan, la nature humaine est immuable. C’est pourquoi un Bourgeois Gentilhomme comme celui de Molière peut renaître aujourd’hui et chez nous. Sauf que notre Bourgeois à nous cherchera plutôt à se faire gentleman et louchera sans doute du côté de la montagne.

Le bourgeois du XVIIème siècle, homme de l’avenir mais mal à l’aise dans sa condition encore mal définie du Tiers Etat, envieux surtout des privilèges injustifiés réservés à la noblesse, désire accéder à la condition des autres et même d’être gentilhomme. Comme les travers humains et le ridicule n’ont pas de frontières de temps
ni de lieu, le parvenu de Molière a sûrement des héritiers chez nous. C’est ainsi qu’un Monsieur Bourgeois de Montréal peut aspirer en plein XXème siècle à se faire, non pas gentilhomme, mais gentleman, et à déménager ses pénates à Westmount.

Le parvenu d’aujourd’hui et d’ici ne cherchera pas sa promotion sociale dans les cours de ballet, d’escrime ou de philosophie; mais dans les cours d’équitation et d’anglais. Jean-Baptiste Bourgeois n’aspirera pas au titre de gentilhomme mais de Gentleman; il ne sera pas séduit par la féodalité mais par le Conseil du Patronat.

Pour le reste, le monde a peu changé; autour du nouveau riche gravitent infailliblement les parasites et les charlatans: petite pègre, femmes galantes, maîtres ratés de la pige. Mais en contrepoids de cette bavure des sociétés, la comédie humaine a aussi sa réserve d’honnêtes et fidèles épouses, de jeunes amoureux idéalistes et purs ; et surtout, ces éternelles servantes gouailleuses, piquantes, facétieuses, sensées et fidèles.

Brassez toutes ces cartes puis étalez-les sur la table : il risque d’en sortir une farce du parvenu moderne, tendre et ridicule, chaleureux et timide, ambitieux, maladroit, intempestif et nostalgique, au demeurant le meilleur homme du monde.

CONSULTEZ LE PROGRAMME DE SOIRÉE ICI

* L’action se passe à Montréal, vers la fin de la guerre.

Mise en Scène

  • Paul
    Buissonneau

Distribution

  • C Pierre Rochette
    Yvan
    Dufour
  • Claude
    Gai
  • Terrence
    LaBrosse
  • Suzanne
    Langlois
  • C Dolores Breau
    Viola
    Léger
  • Suzanne
    Léveillé
  • Tom
    Rack
  • Claude
    Saint-Germain
  • Une pièce de

    Antonine Maillet

  • Inspirée de

    Molière

  • Mise en scène

    Paul Buissonneau

  • Concepteurs

    Décors RAYMOND CORRIVEAU Costumes FRANÇOIS BARBEAU Éclairages NICK CERNOVITCH Accessoires MARC ST-JEAN Perruques DENIS GIRARD Bande sonore ADRIEN GODDU

  • Graphisme de l'affiche

    Gérald Zahnd

  • Photos de production

    © Guy Dubois