Un reel ben beau, ben triste
27.09.23 28.10.23

Un reel ben beau, ben triste

  • Une pièce de

    Jeanne-Mance Delisle

  • Mise en scène

    Marc Béland

  • Durée

    1 h 20

    (Sans entracte)
  • voir les Horaires
L

’infâme Tonio règne en despote sur sa maisonnée. Sa femme et ses filles ont appris à manœuvrer autour de cet esprit rusé, dont les yeux brillent toujours d’un éclat de convoitise.

Son fils, que tout le monde appelle « Ti-fou », singe les manières violentes du père, son seul modèle masculin. Comment mettre un terme à cet état permanent de crainte sans faire voler en éclat le fragile équilibre que chaque membre de la famille s’était construit pour survivre ?

J’aurais été capable de faire n’importe quoi, si t’avais été capable de m’aimer !

Diamant noir de la dramaturgie québécoise, Un reel ben beau, ben triste n’a rien perdu de sa pertinence depuis sa création, il y a plus de 40 ans. C’est ni plus ni moins qu’une tragédie qu’a imaginé l’Abitibienne Jeanne-Mance Delisle, exposant les ressorts d’une mécanique de l’abus et du déni dans une langue aussi belle que terrible. Le grand Marc Béland dirige Frédéric Boivin et Nathalie Mallette en couple maudit, entourés de leurs enfants Ève Duranceau, Christophe Payeur, Sarah Laurendeau et Gabrielle Lessard.

* Certains mots ou expressions contenus dans Un reel ben beau, ben triste pourraient choquer certains spectateurs. Ils sont le reflet de la réalité de l’époque et du lieu mis de l’avant dans la pièce, et l’équipe artistique a pris la décision de conserver le texte tel quel.

 

« Vous vous demandez si ça vaut la peine d’aller voir la pièce ? Oui ! Mille fois oui ! »
– Georges Nicholson, Culture Club (ICI Première)

« Quel beau cadeau que nous donne le TRV »
– Élie Castiel, KinoCulture

« La pièce de l’Abitibienne n’a rien perdu de son actualité »
– Sophie Jama, Pieuvre.ca

« Ça m’a rappelé John Steinbeck, Des souris et des hommes. […] C’est tragique et dur à voir,
mais c’est certainement nos antécédents à nous tous »
– Anne Lagacé-Dowson, Pénélope (ICI Première)

« Nathalie Mallette, une prestation magistrale »
– Emmanuel Martinez, Le Journal de Montréal

« Une distribution formidable dans un décor sinistre et suffoquant de Charlotte Rouleau et
des éclairages ingénieux de Cédric Delorme-Bouchard »
– Yanik Comeau, Théâtralités

« Les interprètes, à commencer par Nathalie Mallette […] et Christophe Payeur, offrant un Ti-Fou inquiétant et crédible,
sont justes et s’investissent avec force dans ces personnages accablés par leur réalité. »
– Raymond Bertin, JEU Revue de théâtre

 

CONSULTEZ LE PROGRAMME DE SOIRÉE ICI

Mise en Scène

  • C Adrienne Surprenant
    Marc
    Béland

Distribution

  • C Mélissa St-Arnault
    Nathalie
    Mallette
  • C Emilie Couture
    Frédéric
    Boivin
  • C Annie Diotte
    Ève
    Duranceau
  • C Éva-Maude TC
    Jimmy
    Jean
  • C Annie Éthier
    Sarah
    Laurendeau
  • C Justin Laramée
    Jean-Sébastien
    Lavoie
  • C Pascale Méthot
    Gabrielle
    Lessard
  • C Eva-Maude TC
    Benoît
    Mauffette
  • C Guillaume Boucher
    Christophe
    Payeur
  • Une pièce de

    Jeanne-Mance Delisle

  • Mise en scène

    Marc Béland

  • Assistance à la mise en scène

    Pascale D’Haese

  • Concepteurs

    Décors CHARLOTTE ROULEAU Costumes FANY MCCRAE Éclairages CÉDRIC DELORME-BOUCHARD Musique ÉRIC NORMAND Accessoires ÉLIANE FAYAD  Maquillages SYLVIE ROLLAND PROVOST

  • Visuel de l'affiche

    © Angelo Barsetti

  • Photos de production

    © Eve B. Lavoie

Horaire des
représentations

  • Cet évènement est terminé