Le Malade imaginaire
présente
12.11.96 07.12.96

Le Malade imaginaire

  • Une pièce de

     Molière

  • Mise en scène

    Guillermo de Andrea

U

ne fois de plus, notre grand auteur comique réussit à nous émouvoir et nous faire rire sur l’un des paradoxes de l’homme.

Alors que la préoccupation première de tous est la santé, que l’on se fait des vœux de bonne santé, que l’on trinque à la santé, Molière met en scène un bien portant qui n’aspire qu’à être malade, le plus grand des malades, le plus irrécupérable de tous les malades. Son héros n’est plus le banal hypocondriaque qui a peur des maladies, mais un passionné, un amoureux des maladies, qui les désire, en rêve, fait des maladies la raison d’être de son existence.

Poussée au ridicule, la peur de la mort est risible, celle de vivre ne l’est pas.

– Guillermo de Andrea, metteur en scène

Bien sûr, ce sont là des vérités difficiles à faire passer. Et Molière, avec Le Malade imaginaire, s’est fait autant d’ennemis que son époque comptait de mauvais médecins, d’hypocondriaques et de faux dévots qui criaient au sacrilège devant toute représentation sur scène de la vie. Pourtant la représentation de la vie au théâtre n’a jamais été aussi poussée que dans les comédies de mœurs de notre plus grand comique à qui l’Église a tenté de refuser la sépulture religieuse, et à qui les médecins ont refusé le secours de leur art sur son lit de mort. Un lit de mort qui par un clin d’œil du Destin s’est révélé en réalité les planches de son théâtre où il jouait précisément Le Malade imaginaire. Ceux qui ont cherché dans leur bêtise et aveuglément à le faire payer de sa vie et de son repos éternel, n’ont fait qu’aider à l’immortaliser.

L’auteur aurait-il levé le rideau sur un coin de notre époque en même temps que sur son siècle ? Une chose est sûre, avec Le malade imaginaire, le rideau se lève sur le théâtre le plus comique et pourtant le plus vrai de tous les temps.

Le spectacle est commandité par Hydro-Québec.

Mise en Scène

  • Guillermo
    de Andrea

Distribution

  • C André Cornelier
    Rémy
    Girard
  • Fidelle
    Boissonneault
  • C Patrick Filteau
    Stéphane
    Brulotte
  • C Julie Perreault
    Louis
    Champagne
  • C Simon Duhamel
    Jean-Pierre
    Chartrand
  • C Julie Artacho
    Violette
    Chauveau
  • C Robert Skinner
    Edgar
    Fruitier
  • Alexandrine
    Latendresse
  • C Annie Éthier
    Reynald
    Robinson
  • C Julie Artacho
    Linda
    Sorgini
  • C Bernard Préfontaine
    Ghyslain
    Tremblay
  • Guylaine
    Tremblay
  • C Julie Perreault
    Alain
    Zouvi
  • Une pièce de

    Molière

  • Mise en scène

    Guillermo de Andrea

  • Assistance à la mise en scène

    Neilson Vignola

  • Concepteurs

    Décors DANIEL CASTONGUAY Costumes FRANÇOIS BARBEAU Éclairages MICHEL BEAULIEU Bande sonore et direction des chœurs CATHERINE GADOUAS Accessoires JEAN-MARIE GUAY Collaboration à la chorégraphie DOMINIQUE GIRALDEAU Perruques RACHEL TREMBLAY Maquillages FRANÇOIS CYR

  • Photos de production

    © Guy Dubois