Un théâtre que je souhaite accessible à tous

Depuis mon arrivée au Théâtre du Rideau Vert, j’ai toujours souhaité vous offrir un théâtre captivant et vivant, car il évolue nécessairement avec son temps et ceux qui le façonnent.

© Dominic Gouin

Cher public,

Enfin !

Enfin, je peux me réjouir de vous dévoiler les pièces qui constitueront la saison Hiver-Printemps 2022 du Théâtre du Rideau Vert. Ces trois pièces, initialement prévues aux saisons 2019-2020 et 2020-2021 (qui n’ont pu être présentées pour les raisons que l’on sait), vous seront enfin livrées sur scène !

L’année 2022 démarrera avec une puissante pièce dépeignant les relations teintées d’amour et de cruauté entre membres d’une même famille. Retrouvez Maude Guérin et Raymond Bouchard dans Long voyage vers la nuit, une pièce cathartique du grand Eugene O’Neill, dans laquelle Yves Desgagnés puisera son inspiration.

En mars, Serge Denoncourt jouera d’intrigues en compagnie de Magalie Lépine-Blondeau et David Boutin dans Mademoiselle Julie, un concentré tragique d’une seule nuit aux allures de duel, où on ne sait pas très bien qui est le dominant et qui est le dominé…

Puis, en mai, le comédien Marc St-Martin — qui brûle nos planches dans Revue et corrigée — portera pour une première fois au Rideau Vert le chapeau de metteur en scène et dirigera, entre autres, Sylvie Léonard, Nathalie Mallette et Roger La Rue, qui donneront vie aux colorés personnages de Vania et Sonia et Macha et Spike, une parodie-hommage à l’œuvre d’Anton Tchekhov.

En terminant, je tiens à vous remercier chaleureusement de votre résilience, votre confiance et votre fidélité au cours des derniers mois. Maintenant que nous avons retrouvé une certaine normalité, nous avons le privilège de prononcer à nouveau ces mots réjouissants et magiques : place au théâtre !

Je vous souhaite une excellente saison parmi nous.

DF-signature
Denise Filiatrault