Un théâtre que je souhaite accessible à tous

Depuis mon arrivée au Théâtre du Rideau Vert, j’ai toujours souhaité vous offrir un théâtre captivant et vivant, car il évolue nécessairement avec son temps et ceux qui le façonnent.

© Jean-François Bérubé

Cher public,

J’avais très hâte de vous dévoiler ce printemps les pièces qui allaient constituer la saison 2020-2021 du Théâtre du Rideau Vert. Mais voilà qu’en mars, coup de théâtre : un microscopique virus est venu faire dérailler non seulement nos plans, mais aussi ceux de la planète tout entière !

Après des mois de résilience, c’est avec fébrilité avec nous pouvons enfin aller de l’avant avec la présentation d’une première pièce cet automne :  Adieu Monsieur Haffmann, de Jean-Philippe Daguerre, que j’aurai le bonheur de mettre en scène. Campée dans la France sous l’Occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale, l’œuvre se déploie comme un tango à trois personnages, oscillant entre comédie et drame.

J’avais déjà choisi cette pièce, que j’ai découverte il y a un peu plus d’un an, pour ouvrir la saison. Le hasard faisant bien les choses, j’avais lu la pièce et tout de suite travaillé la mise en scène. Quand la possibilité de rouvrir les portes du Théâtre s’est présentée à nous, j’ai accepté avec plaisir de revisiter ma mise en scène afin de respecter les règles de distanciation physique exigées par la santé publique.

Vous avez été nombreux, pendant les semaines de confinement, à m’écrire afin de partager avec moi votre amour pour le théâtre et votre attachement au Rideau Vert.  C’est donc avec impatience que j’espère vous retrouver, dès le 29 septembre, dans ce Théâtre  que  nous affectionnons tant !

Place au théâtre !

DF-signature
Denise Filiatrault