Les Fridolinades
18.11.87 19.12.87

Les Fridolinades

  • Des textes de

    Gratien Gélinas

  • Mise en scène

    Denise Filiatrault

E

n 1937, le poste de radio CKAC voyait naître Fridolin. 50 ans plus tard, le Théâtre du Rideau Vert fera revivre les moments délicieux et nostalgiques des sketches de Gratien Gélinas, sketches où tout est prétexte à la parodie : la guerre, la publicité, les radio-romans, la politique, les bingos, la chanson française…

Fridolin, l’unique, l’inimitable gamin des rues, auteur, acteur et metteur en scène, a en effet convié pendant près de dix ans les Québécois au pays du rire, de la satire et de l’art. Célébrées chaque année de 1938 à 1946, Les Fridolinades ont toujours suscité une immense adhésion de la part du public.

1943 et 1944, on était en pleine guerre ! Cette situation difficile était installée jusque dans la vie quotidienne : et c’est là que les revues de Fridolin vont la débusquer. Fridolin se débat sur tous les fronts. Il fait la guerre à la guerre, en toute liberté, sans autocensure. Les mœurs du temps y sont dessinées avec une vérité troublante : problèmes du logement, rationnement, mode, slogans, éducation sexuelle, tout y passe à travers le génie savoureux d’un gamin poète.

Fridolin découvre les travers et les ridicules, aussi bien que les injustices et parle historiquement au nom des Québécois. Pour faire revivre l’esprit de ces revues, il fallait un artiste capable de saisir et de transmettre tout le comique et toute la vitalité des sketches de Gratien Gélinas. C’est Denise Filiatrault qui tenta l’expérience avec ses élèves à l’École Nationale de Théâtre au printemps 85 lors d’un exercice public. La production fut reprise le 3 mars 86 dans le cadre des « 20 ans 20 lundis » du Centre d’essai des auteurs dramatiques, sous forme d’une lecture-spectacle présentée dans la série Aventures théâtrales 86 du Théâtre français du CNA. La réaction du public fut emballante. En programmant Les Fridolinades au CNA, André Brassard permettait la rencontre de trois générations de comiques: les Gélinas, Filiatrault et Bouchard.

Dans le cadre des fêtes de fin d’année le Théâtre du Rideau Vert a voulu offrir au public montréalais l’occasion de voir cette superbe production. Les plus jeunes y découvriront un humour tout à fait spécial, alors que les moins jeunes se rappelleront cette époque où la plus populaire des revues venait égayer et adoucir ces temps de guerre et de vaches maigres.

* Une production du Théâtre français du Centre national des Arts.

** Le spectacle Les Fridolinades a été initié par l’École Nationale de Théâtre au printemps 1985 dans une mise en scène de Denise Filiatrault.

MONOLOGUE D’OUVERTURE Retour au bercail (1946)
   Fridolin… …Denis Bouchard
LE CANDIDAT DU PEUPLE (1945)
Hercule Sanschagrin… …Rémy Girard
Mme Sanschagrin… …Suzanne Champagne
Fleurange… …Louise Naubert
Marie-Rose… …Lorraine Auger
Julia… …Lorraine Auger
M’ame Vezeau… …Louise Naubert
M’ame Latour… …Pierrette Robitaille
Almonzor Latour… …Patrice Coquereau
Pit Mondoux… …Yvon Bilodeau
Le constable… …Denis Bouchard
Théophile Gladu… …Rémy Girard
Toussaint… …Denis Bouchard
L’annonceur… …Yvon Bilodeau
LES BINGOMANES (1942)
M’ame Latouche… …Louise Naubert
M’ame Lalancette… …Suzanne Champagne
M’ame Lalongé… …Pierrette Robitaille
Le payeur… …Yvon Bilodeau
Le crieur… …Patrice Coquereau
LA LÉGENDE D’UN PEUPLE (1941)
La secrétaire… …Lorraine Auger
Le sculpteur… …Patrice Coquereau
LA FÊTE DE FRIDOLIN (1941)
Fridolin… Denis Bouchard
LA VIE ÉDIFIANTE DE JEAN-BAPTISTE LAFRAMBOISE (1945)
La lectrice… …Lorraine Auger
Le père… …Rémy Girard
La porteuse… …Pierrette Robitaille
La mère… …Suzanne Champagne
La voisine… …Pierrette Robitaille
L’inspecteur… …Denis Bouchard
La maîtresse… …Louise Naubert
Le supérieur… …Yvon Bilodeau
Jean-Baptiste Laframboise… …Patrice Coquereau
Le confesseur… …Yvon Bilodeau
Délima… …Pierrette Robitaille
Céline… …Louise Naubert
Le beau-père… …Denis Bouchard
Le 1er chantre… …Rémy Girard
Le 2e chantre… …Yvon Bilodeau
Le 3e chantre… …Jean-Fernand Girard
Le 4e chantre… …Denis Bouchard
ENTRACTE
LA GRÈVE DES MÉNAGÈRES (1944)
Les grévistes
Madame Lacasse… …Suzanne Champagne
Madame Liboiron… …Pierrette Robitaille
Madame Brind’Amour… …Lorraine Auger
Madame La Framboise… …Louise Naubert
Madame L’Heureux… …Pierrette Robitaille
Rosaire Saint-Amant… …Denis Bouchard
Les contre-grévistes
Nathalie… …Pierrette Robitaille
Le 1er annonceur… …Patrice Coquereau
Le 2e annonceur… …Yvon Bilodeau
Le délégué… …Yvon Bilodeau
Le boucher… …Rémy Girard
L’ambassadeur des maris… …Rémy Girard
L’envoyé spécial… …Rémy Girard
LE DÉPART DU CONSCRIT (1945)
Dolorès… …Louise Naubert
Eddie… …Rémy Girard
Le conscrit… …Denis Bouchard
LES PARENTS S’ENNUIENT LE DIMANCHE (1942)
La mère… …Pierrette Robitaille
Le père… …Rémy Girard
Paula… …Suzanne Champagne
Evelyne… …Lorraine Auger
Rodolphe… …Yvon Bilodeau
DEUX MOTS POUR FINIR
Fridolin… …Denis Bouchard
FINALE… …toute la troupe

 

Mise en Scène

  • C Dominic Gouin
    Denise
    Filiatrault

Distribution

  • C Julie Perreault
    Denis
    Bouchard
  • C Stéphanie Lefebvre
    Lorraine
    Auger
  • C Yvon Bilodeau
    Yvon
    Bilodeau
  • C Laurence Labat
    Suzanne
    Champagne
  • C Julien Faugère
    Patrice
    Coquereau
  • C André Cornelier
    Rémy
    Girard
  • C Helen Tansey
    Louise
    Naubert
  • C Monic Richard
    Pierrette
    Robitaille
  • Des textes de

    Gratien Gélinas

  • Mise en scène

    Denise Filiatrault

  • Assistance à la mise en scène

    Diane Fortin

  • Concepteurs

    Décors FRANÇOIS SÉGUIN Costumes SUZANNE HAREL Éclairages MARTIN DIGNARD Direction musicale et arrangements JEAN-FERNAND GIRARD Perruques DONNA GLIDDON Maquillages LIZ CIESLUK

  • Graphisme de l'affiche

    Gérald Zahnd

  • Photos de production

    © Guy Dubois