La Fille sur la banquette arrière
02.10.84 28.10.84

La Fille sur la banquette arrière

  • Une pièce de

    Bernard Slade

  • Adaptation

    Jean-Claude Carrière

  • Mise en scène

    François Cartier

C

omment à New York, de nos jours, peut-on mettre dix ans avant de comprendre que l’on aime ?

« La timidité excessive engendre parfois une audace excessive et avec beaucoup de talent et de persévérance, il arrive parfois que l’on puisse parvenir à une fin heureuse. Encore faut-il que l’on soit professeur dans le Vermont, que l’on s’appelle P.J. Craddock et que l’on fasse irruption chez un auteur à succès en manque de collaborateur. La rencontre de deux êtres au charme indéfinissable provoquera une suite de rebondissements inattendus, tendres et cocasses. »

– Mot du metteur en scène, François Cartier

Romantic Comedy (La Fille sur la banquette arrière) met en scène deux auteurs dramatiques – un homme et une femme – qui deviennent collaborateurs pendant dix ans. La plupart des collaborations durent aussi longtemps que la plupart des mariages aujourd’hui, c’est-à-dire pas très longtemps. Cependant les personnages de Ronald et Pénélope partagent une certaine nostalgie du passé, et leurs sentiments ne pourront évoluer et s’épanouir que grâce à ces dix ans de collaboration.

Un scénario à rebondissements, des répliques drôles, pleines d’esprit. Une comédie très bien faite qui est le dernier succès du talentueux auteur canado-américain.

* L’action de la pièce se déroule entièrement dans la maison de Ronald Carmichaël, à New York.

Mise en Scène

  • C Guy Dubois
    François
    Cartier

Distribution

  • Léo
    Ilial
  • C Maxime Côté
    Louise
    Turcot
  • Monique
    Bélisle
  • Jean
    Fontaine
  • Gabrielle
    Mathieu
  • Arlette
    Sanders
  • Une pièce de

    Bernard Slade

  • Adaptation

    Jean-Claude Carrière

  • Mise en scène

    François Cartier

  • Concepteurs

    Décors CLAUDE GOYETTE Costumes FRANÇOIS BARBEAU Éclairages LOUIS SARRAILLON Accessoires LUC RONDEAU

  • Graphisme

    Gérald Zahnd

  • Photos de production

    © Guy Dubois