Le Ruban
14.01.86 16.02.86

Le Ruban

  • Une pièce de

    Georges Feydeau

  • Mise en scène

    André Brassard

A

vec cette pièce Feydeau prouve qu’il est le maître de l’intrigue qui amuse, en échafaudant des situations cocasses, les embrouillant comme un écheveau emmêlé, les farcissant de quiproquos et de rebondissements jusqu’à faire oublier de quoi ou de qui on rit.

« En plus de ses qualités de mécanique et d’absurde qui ont toujours fait le succès de Feydeau, Le Ruban vous réserve des surprises. Pas d’éternel triangle, de mari volage, d’amant dans l’armoire, mais une situation, je dirais plus actuelle: la course aux honneurs, les jeux d’influences politiques et surtout le sort d’un mari forcé à vivre dans l’ombre de sa femme.

Le Ruban a été que je sache, très peu joué depuis sa création en 1895. Peut-être parce qu’il était « en avance sur son temps » (?) mais, nous croyons que le public d’aujourd’hui, aura autant de plaisir à découvrir Le Ruban et à rire de lui-même que nous en avons à répéter et à jouer. »

– André Brassard, metteur en scène

* L’action se passe à Paris vers 1895.

** En collaboration avec le Théâtre français du Centre national des Arts.

Mise en Scène

  • André
    Brassard

Distribution

  • C Simon Normand
    Eric
    Cabana
  • Luc
    Durand
  • Françoise
    Faucher
  • C Maxime Tremblay
    Sylvie
    Ferlatte
  • C Robert La Liberté
    René
    Gagnon
  • C Nick Mead
    André-Jean
    Grenier
  • C Louis Ruel
    Élise
    Guilbault
  • C Helen Tansey
    Louise
    Naubert
  • C Archives Canal Vie
    André
    Montmorency
  • C Bernard Préfontaine
    François
    Sasseville
  • C Julie Perreault
    Alain
    Zouvi
  • Une pièce de

    Georges Feydeau

  • Mise en scène

    André Brassard

  • Régie

    Véra Zuyderhoff

  • Concepteurs

    Décors FRANÇOIS SÉGUIN Costumes FRANÇOIS BARBEAU Éclairages LOUIS SARRAILLON Accessoires LUC RONDEAU Maquillages JACQUES LAFLEUR Perruques DONNA GLIDDON Coiffures JEAN-FRANÇOIS MARLEAU

  • Graphisme

    Gérald Zahnd

  • Photos de production

    © Guy Dubois